ASPOHB - Besançon Palente Handball 97 Rue des Cras - 25000 Besançon
Tél. : 09.54.57.92.51 contact@aspohb.fr

Résultats du Week-End 24/10/2015

Résultats du Week-End 24/10/2015

Nationale 1: Palente impose sa loi

Voir les photos du match

Lien vers l'Est Républicain

Article de l'Est Eclair (Troyes)

« On n’y arrive pas… » (25-10-2015)

 
L'Aveu d’impuissance des Mauraço-troyennes, battues de 14 buts à Palente Orchamps, sans pourtant avoir le sentiment d’une telle différence de niveau.
 
C ’est lourd, il n’y a pourtant pas tant d’écart entre nos deux équipes… »,  est persuadée M’Pemba Parisel. Incrédule après une lourde défaite sur le terrain d’un rival direct dans la lutte pour le maintien (38-24), la capitaine de l’ASSMT n’arrive toujours pas à comprendre comment son équipe a pu en arriver là. « Ce n’est pas logique, on est du même niveau et au final on est déjà hors jeu à la mi-temps ! »  Après avoir testé un 7 de départ complètement inédit et surprenant, basé sur la jeunesse en début de rencontre, le coach a procédé à quelques ajustements.
Restées au contact une dizaine de minutes (6-4), les Auboises ont progressivement lâché du lest en défense, oubliant notamment « des replis, des fermetures… »  Des lacunes qui se payaient cash dans le dernier tiers de la première période. Menées 13-9 (21 e ), elles allaient traverser un désert offensif, incapables d’inscrire le moindre but pendant 9’30’’. Une éternité. 
 
Trop de lacunes
Même N’Goli (10 réalisations et bien seule en attaque) s’y est cassée les dents. « On est à -10 à la pause et c’est dur à surmonter dans les têtes », reconnaît Parisel. « On s’énerve, certaines baissent les bras, à partir de là c’est compliqué. »  Le ressort se retendra un peu en deuxième période, « mais il était trop tard. »  La pivot de l’ASSMT constate : « On n’y arrive pas, on ne trouve pas de solution. Pourtant, on veut toutes bien faire, on écoute les consignes du coach… » 
Samedi dans le Doubs, Sainte-Maure Troyes a confirmé les limites entrevues depuis le début de la saison et notamment à domicile. Joueuses hors de forme, collectif et fond de jeu insuffisants, lacunes individuelles, profondeur de banc limitée, recrutement décevant, cohésion et détermination douteuses, aucune solution radicale ne saute hélas aux yeux pour une rédemption rapide et durable. Et nous n’en sommes qu’au quart d’un championnat qui prend une sale tournure.

 

 

-18 Féminine: Défaite contre Longvic 24-27

Retour